photo

conversation ordinaire pour une maman de deuzans

« Elle est propre? »
« Ben oui bien sur, je les lave mes mômes, elle prend un bain chaque jour, paraît même que c´est trop et qu’un tous les deux jours ça suffirait !  »
Au vu du regard sidéré qu’elle me lance faut croire qu’elle se fiche de savoir combien de fois au mois je lave ma poulette

Et d’entendre machine se vanter que la sienne à 18 mois a été propre je me dis bien qu’il ne s’agit pas d’histoire de bain

 

Bref, je sais mais cette question là je la déteste, je la trouve stupide en fait,

Je trouve qu’il n’y a rien de plus ridicule dans la fonction parentale que ces histoires de pipi caca
Pourtant faut bien avouer que l’on en fait une question cruciale fondamentale centrale une affaire d’état pour ainsi dire.

 

Alors ça vaut bien une annonce officielle :

mon panier à linge est rempli de petites culottes minnie et hello Kitty
Tu sais ce que ça signifie
Je te le donne en mille la poulette est propre, propre comme un sou neuf sans couches !!!!
Jour nuit et tout le tralala

Non, bien sur ça ne mérite pas d’en faire un billet quand même, je  ne vais pas tomber dans le ridicule pipi caca parental, non bien sûr, évidemment pas moi…

Et bien si !

parce que voilà quelque chose de réussi chez nous, plutôt avec brio, finger in the noose même
Alors je ne vais pas manquer une occas de crâner un peu tiens !
Et puis à bien y réfléchir, ces histoires de propreté ça hante tous les parents, ça te stresse une maman à mort, y a qu’à entendre à la cantoche ces débats enflammés autour du moyen de faire faire caca à ce nouveau né constipé.
et puis ça fait partie intégrante de la compét maternelle, comme la marche, le langage,  il y a un moment où ces chères bonnes âmes (souvent ta propre mère soit dit en passant) ne manquent pas de te signaler que ce serait peut être le moment. Et si ces chères bonnes âmes t’ont épargné cette pression sportive là c’est l’échéance de l’école qui t’angoisse sachant que sa place à la crèche est déjà promise tu imagines déjà ton petit sur le trottoir avec son sac de couches à la main.

Bref moi même pour ma première expérience je me souviens de cette quinzaine horrible de vacances où j’ai décidé de m’y atteler, il avait plus de trois ans, trois ans, deux mois, 12 jours,  un certain nombre  de minutes et de secondes, tu sens le tic tac de l’horloge biologique là, bref, pour résumé je n’avais qu’une hâte retourner au travail, AU SECOURS!!! et laisser faire ça aux autres

 

Que nenni pour toi petite chanceuse qui me lit ici,  tout va bien se passer, julie is in the place, elle a réussi son coup cette fois, ça y est elle maîtrise le sujet à la perfection, et elle s’est dit Ben tiens
Si en fait ça mérite un billet
Je vais donner ici au million de mères désespérées un tas de conseils et d’astuces pour aider son petit à acquérir la propreté !

Alors voilà je me lance ….

 

Premièrement, choisir le bon moment :

 

certains te diront que le bon moment c’est quand ils savent descendre les escaliers, ou monter je ne sais plus,

certains te diront que le bon moment c’est le jour de leurs 18 mois bien sûr parce qu’il faut surtout le faire avant la petite cousine,

 

Moi déesse de la propreté, impératrice du pot je te dis …

 

Bon ok, je ne sais pas en fait,

je veux bien faire la mère qui se la pète mais en fait je ne sais pas,

 

je n’ai pas de trucs, astuces, conseils infaillibles, mois je dis simplement un truc qui va vachement t’aider : « le bon moment c’est celui où ils l’auront décidé » oui mais bon si en fait ils décident pas, et comment le voir et ceci et cela,

ok je t’ai vendu du rêve, de faux espoirs, etc,

tu peux me fustiger ou pas,

je vais simplement te dire comment ici ça s’est passé, tu peux rester ou pas ( de toute façon au nombre de secondes que tu auras passé sur ma page je verrai bien si tu es resté soit dit au passage)

La poulette a eu la conversation suivante avec le moniteur de l’atelier cirque « moi suis grande, j’ai deuzans, je vais bientôt à l’école moi, vais arrêter les couches, mettre des culottes moi et faire caca au pot »

Il était content, elle aussi,

bref, je me suis dit ça doit être ça le moment, nous sommes allées acheter toutes les deux des jolies culottes qu’elle a choisit elle même.

Et avons profité des vacances pour ôter la couche,

jour 1  : des pipis partout

jour 2 : des pipis partout dont 1 ou 2 dans le pot

jour 3 : des pipis dans le pot et 2 ou trois ailleurs, le caca toujours le matin dans la couche au lever, ouf, merci ma fille

jour 4 : crise du pot, retenue du pipi, refus du pot, 1 pipi au pot je l’ai eu à l’usure, 2 ou 3 accidents

jour 5 : constîpation, un caca au pot mêlé de larmes, des pipis au pot, 2 pipis dans le sable, un caca dans le sable, oups!

jour 6 : la poulette se trémousse et sautille, c’est le moment du pot , un seul accident

jour 7 : idem, deux accidents, j’ai cessé de l’observer et n’ai pas saisi le moment du trémoussement mais  la couche de la sieste comme celle de la nuit sont sèches

jour 8 : la poulette demande, elle demande d’elle-même, accident : 0, elle ne veut plus de couche du tout

jour 9 : accident 0

jour 10 : accident 0

 

Ma poulette est trop forte

Je suis super fière

être maman d’une poulette c’est finger in the noose ❤

 

Bref, demain c’est back to crèche, on verra bien, advienne que pourra moi j’ai fait mon job de maman

et oui que tu le veuilles ou non ça méritait bien un billet cette affaire là!

 

 

 

Publicités